Une bourse de 25 000 $ pour Guillaume Verner

Une bourse de 25 000 $ pour Guillaume Verner

Guillaume Verner est le propriétaire de l’entreprise Vegtech, située à Sherrington. (Photo : Coup d’oeil – Marc-André Couillard)

AFFAIRES – Guillaume Verner, propriétaire de l’entreprise Vegtech, basée à Sherrington, fait partie des 70 récipiendaires qui ont reçu une bourse d’honneur de 25 000 $, remise par le ministère québécois de l’Économie et de l’Innovation.

Âgé de seulement 25 ans, Guillaume Verner a fondé l’entreprise Vegtech en octobre 2018. Détenteur d’une formation en génie mécanique obtenue à l’École de technologie supérieure, il se spécialise dans la conception et la fabrication d’équipements agricoles, principalement destinés à la production maraîchère. Il compte déjà une vingtaine de clients et embauche quatre personnes.

«Mon but, c’est d’amener la technologie dans le secteur maraîcher en automatisant les opérations de production», explique M. Verner. Cet enjeu est d’autant plus criant dans le contexte actuel de pénurie de main-d’œuvre qui affecte de nombreux secteurs de l’économie, dont l’agriculture.

M. Verner connait très bien le monde agricole et les besoins des producteurs pour avoir lui-même travaillé à la ferme pendant dès l’âge de 8 ans, et ce, jusqu’à la fin de ses études. «Mes grands-parents avaient une ferme, dit-il. J’ai touché à tout. J’ai ramassé des roches, puis j’ai été opérateurs de machinerie, jusqu’à gestionnaire de projets, pour VegPro.»

Nous sommes souvent moins chers, parce que nous sommes une petite boîte. Ça nous permet d’entrer dans le marché.

-Guillaume Verner, propriétaire de l’entreprise Vegtech

Lui et son équipe ont déjà conçu différents dispositifs qui permettent de réduire le nombre de travailleurs pour réaliser certaines tâches peu complexes.

Ils ont notamment inventé une machine qui permet d’installer et de désinstaller les tuyaux d’irrigation au champ avec l’aide de seulement deux travailleurs, plutôt que cinq.

Ils ont aussi inventé une machine qui remplit des boîtes de légumes automatiquement sur les lignes d’emballage.

Conception sur mesure

L’objectif ultime de Guillaume Verner est de concevoir et de commercialiser sa propre gamme d’équipements qui porteraient le sceau Vegtech. Il veut aussi développer une division robotique à son entreprise, ce qui permettrait à la machine d’exécuter des tâches encore plus complexes que l’emballage de légumes, par exemple.

«Ça prend beaucoup d’argent pour développer ces produits, donc on a décidé de commencer avec la conception d’équipement sur mesure, explique M. Verner. On conçoit et fabrique des équipements adaptés aux besoins des producteurs, à coût raisonnable. Souvent, les équipements existants viennent d’Europe ou de la Californie et ils ne sont pas adaptés pour les conditions de terrain d’ici. Ces machines sont coûteuses, les délais de livraison sont longs et le service de réparation est presque inexistant.»

Propriétaire de l’entreprise Vegtech: une bourse de 25 000 $ pour Guillaume Verner
Guillaume Verner, propriétaire de l’entreprise Vegtech, entouré de membres de son équipe: Simon Arreal, dessinateur et concepteur, ainsi qu’Olivier Verner, soudeur, assembleur et machiniste.  

Les bourses d’honneur

Ces bourses sont données à de jeunes entrepreneurs, âgés de 18 à 35 ans, avec pour objectif de compléter l’offre de financement traditionnel pour développer leur entreprise et stimuler l’entrepreneuriat québécois.

Chacun de ces jeunes entrepreneurs pourra aussi bénéficier d’une année de mentorat gratuite grâce à Réseau M de la Fondation de l’entrepreneurship.

Pas moins de 400 candidatures ont été déposées au terme d’un appel de candidatures qui a été lancé à l’automne 2019.

«Pour les jeunes entrepreneurs, le financement de petite taille est souvent peu couvert par les établissements bancaires traditionnels, souligne Pierre Fitzgibbon, ministre de l’Économie et de l’Innovation. L’accès au financement peut aussi s’avérer difficile pour certaines clientèles qui n’ont qu’un bref historique de crédit ou qui n’ont aucun bien à offrir en garantie. Les bourses d’honneur peuvent donc aider ponctuellement des entrepreneurs qui font preuve d’un grand potentiel.»

Article:

Propriétaire de l’entreprise Vegtech: une bourse de 25 000 $ pour Guillaume Verner